Cabaret de Poussière

Ici les hommes s’appellent madame ou monsieur et les dames s’appellent monsieur ou madame, mais ça n’a pas vraiment d’importance. On s’habille et se déshabille, on se maquille et se démaquille, entre deux numéros, dans des loges chargées de paillettes, de combats et de liberté. On s’embrasse volontiers, on sourit, on pleure même parfois.

C’est le Cabaret de Poussière, une fois par mois au Zèbre de Belleville, à Panam.